"Phrase inspirante sur la contre histoire de l’Art à me fournir"

Économie et sociologie de l’art

Qu’il est beau le cross-merchandising artistique !

Il se trouve que j’ai passé quelques jours à Rome récemment. Je suis allé revoir la chapelle Sixtine. Pour accéder aux œuvres de Michel-Ange, il y avait un itinéraire obligé. Il fallait traverser, salle par salle, toutes les collections d’art moderne et contemporain que beaucoup de gens auraient zappées sans cela. Pas bête ! me suis-je dit.  Le principe est simple : vous venez

Lire la suite »

Interview d’Olivier Kaeppelin

L’art, plus qu’un savoir, est une expérience sensible et cognitive. S’occuper d’art sans expérience est une erreur méthodologique. Interview pour le magazine ARTENSION, propos recueillis par Pierre LAMALATTIE Photographies par Bertrand RIEGER Olivier Kaeppelin est, depuis plusieurs décennies, un des acteurs majeurs du monde de l’art en France. Après avoir été enseignant-chercheur, il accède à

Lire la suite »

Antony Roux, collectionneur typique du XIXe et ami de Gustave Moreau

Il y a 400 ans naissait Jean de La Fontaine (1621-1695). L’année 2021 est l’occasion de commémorations et expositions consacrées à cet auteur si populaire. Un point décisif est qu’il s’exprime dans un langage merveilleusement imagé. Cela donne à ses textes simplicité et force expressive. Du langage imagé aux images proprement dites, il n’y a qu’un

Lire la suite »

Bilan globalement négatif pour les Frac

Adulés par les uns, honnis par les autres, les Fonds régionaux d’art contemporain sont une spécificité française. Retour sur leur histoire et examen des critiques qui leur sont faites, en tenant compte des expertises de la sociologue Nathalie Heinich, du philosophe Yves Michaud et du haut fonctionnaire Claude Mollard. À l’arrivée au pouvoir de la gauche

Lire la suite »

Géopolitique de l’art contemporain : la contestation persiste et signe

Avec Art contemporain. Manipulation et géopolitique, Aude de Kerros s’attaque à un milieu qui souffre aussi bien de l’ingérence de l’État que de l’influence disproportionnée d’un petit nombre de collectionneurs. D’où le désamour du public pour un art devenu un produit financier comme un autre. Dans les premières décennies de l’après-guerre, Paris, métropole mondiale des

Lire la suite »

Interview de Hector Obalk

« Je suis critique d’art et mon ambition est d’aimer tout ce qui est valable et non d’avoir une préférence. »Aimer et faire aimer la peinture : Hector Obalk est l’un des principaux critiques et historiens de l’art en France. Il se singularise par une approche où l’appréciation artistique des œuvres n’est jamais occultée par les considérations historiques. Il

Lire la suite »

Trop de morale nuit à l’art

Longtemps, l’art a été synonyme de liberté et d’émancipation. Cependant, depuis quelque temps, on a l’impression que des préoccupations morales prennent le dessus. On décroche des œuvres anciennes jugées incompatibles avec la sensibilité de notre époque… Enquête dans un paysage artistique qui change à vue d’œil. Certains individus dégradent des œuvres contemporaines au motif qu’elles

Lire la suite »

Les Frac sont-ils utiles à quelque chose ?

Malgré le confinement qui les prive de public comme tous les acteurs de la culture, les Fonds régionaux d’art contemporain vont très bien merci, pour eux. De quoi s’interroger sur l’utilité de ces promoteurs d’un art abscons. Enquête. Créés en 1982 par Jack Lang, les 23 Fonds régionaux d’art contemporain (FRAC) ont pour mission d’acquérir

Lire la suite »

L’art des Ronds-points en dit long sur notre époque

Dans la France périurbaine, nombre de ronds-points abritent des œuvres d’art contemporain d’un goût douteux. Souvent kitsch ou prétentieux, ces giratoires font regretter la statuaire IIIe République qui embellissait la France. Si un archéologue voulait, dans quelques siècles, aller à la découverte de l’art de notre temps, nul doute qu’il tomberait en premier lieu sur

Lire la suite »

interview de Nathalie Heinich

À chaque type d’art son paradigme : figure de proue de la sociologie en France, Nathalie Heinich a ceci de singulier qu’elle a consacré une bonne part de son œuvre à l’art et aux artistes. Née en 1955 à Marseille, elle s’est formée auprès de Pierre Bourdieu. Cependant, elle s’est rapidement affranchie de ce maître et

Lire la suite »

Le moralisme de notre temps est-il soluble dans l’art ?

Des minorités agissantes censurent des œuvres d’art au nom de leur moralité blessée. Si ce rappel à l’ordre a de quoi inquiéter, la responsabilité en incombe aussi aux nombreux artistes qui prétendent édifier les masses par leurs postures moralisatrices. Couvrez ce sein que je ne saurais voir Des peintures anciennes sommeillant dans des musées sont

Lire la suite »

Hector Obalk : faire aimer l’art c’est possible

Avec son one-man-show Toute l’histoire de la peinture, Hector Obalk remplit les théâtres. Il nous fait partager ses partis pris esthétiques avec plaisir et émotion, loin du didactisme compassé des historiens de l’art. C’ est bien connu, les émissions de télé consacrées à l’art sont en général des bides annoncés. On les prévoit courtes ou

Lire la suite »

Entretien avec Yves Michaud

Yves Michaud, né en 1944, est philosophe. D’abord enseignant, puis homme de médias et blogueur, il est surtout connu pour ses essais. Il s’intéresse à de nombreux aspects de la vie actuelle. Cependant, l’art contemporain et l’esthétisation du monde ont une place centrale dans ses réflexions et ses engagements. De 1989 à 1997, il est

Lire la suite »

Agence spatiale et art spécieux

Le Centre National d’Études Spatiales (CNES), chargé du programme spatial français, est aussi un lieu privilégié pour « interroger la relation entre l’espace et les arts ». Gérard Azoulay, astrophysicien et responsable de l’Observatoire de l’espace, le laboratoire culturel, met en œuvre des programmes artistiques et culturels. Comme souvent l’extrême intellectualisation de l’art aboutit à des résultats

Lire la suite »

Jouer sur l’histoire de l’art, un sport de collectionneur

Outre la passion pour l’art et d’éventuelles préoccupations financières, les collectionneurs obéissent à un ensemble de motivations d’ordre psychologique et social. C’est ce que nous apprennent des études sociologiques récentes ainsi que les éclairages des historiens de l’art qui se sont penchés sur la grande période du collectionnisme, à la fin du XIXe . Décryptage.

Lire la suite »

Ces noms qui cartonnent comme des marques : Vinci, Brueghel, Caravage, Renoir, Picasso, etc.

Trop souvent, les expositions misent sur des noms d’artistes célèbres comme s’il s’agissait de marques commerciales éprouvées. Mais, à force de fuir le risque, l’ennui s’installe et de vastes territoires de l’histoire de l’art tombent dans l’oubli. C’est un délice, en été, d’aller nager dans une crique isolée. Cependant, pour un marchand de beignets ambulant,

Lire la suite »

Importance de l’incertitude : le marché de l’art a des points communs avec celui des voitures d’occasion

Trois ouvrages relativement récents éclairent la formation de la valeur des œuvres d’art contemporain. On y retrouve des auteurs tels que Nathalie Heinich, Nathalie Moureau, Dominique Sagot-Duvauroux et Wenceslas Lizé, etc. Compte-rendu de lecture. La réalité de l’art actuel, les sociologues nous le rappellent, c’est d’abord de nombreux créateurs confrontés à la pauvreté et au

Lire la suite »

Des idiotes utiles font redécouvrir Waterhouse

Les féministes en font beaucoup pour faire redécouvrir au public la force évocatrice de la peinture figurative. Après la diabolisation de Balthus, Egon Schiele et Gustave Courbet, le mauvais œil s’est porté sur John William Waterhouse (1849-1917). Souvent qualifié à tort de préraphaélite, ce peintre victorien a une facture éblouissante qui en fait indiscutablement l’un

Lire la suite »

Le gros sans-gêne de Mister Koons

Anne Hidalgo a accepté d’installer devant le Palais de Tokyo un bouquet de tulipes de 40 tonnes de métal signé Jeff Koons. Censé rendre hommage aux victimes des attentats, ce cadeau que personne ne demandait coûtera plusieurs millions d’euros. Il contribuerait surtout utilement à la promotion de l’artiste-entrepreneur. Signe que le vent tourne en défaveur

Lire la suite »

Habiter selon Stéphane Plaza, Grayson Perry et Martin Heidegger…

Une fameuse émission de télé intitulée « Maison à vendre » propose de relooker des maisons pour aider leurs propriétaires à mieux les vendre. Le moment fort de chaque séquence est celui où on pénètre chez les gens concernés avec le sémillant animateur, un certain Stéphane Plaza… Souvent, on découvre des décors saturés de bibelots, de napperons,

Lire la suite »

À vos pinceaux : les raisons de l’échec d’une émission grand public consacrée aux peintres amateurs

L’émission  de  France2  intitulée  À  vos  pinceaux  avait ceci  d’original  qu’elle  mettait  en  scène  des  peintres amateurs.  Elle  n’a  pas  eu  le  succès  escompté  et  a  été prématurément déprogrammée au bout de deux prime times  sur  les  quatre  prévus  initialement.  Paradoxalement,  cet  échec  est  passionnant.  Cette  téléréalité a  valeur  de  comédie  pour  nous  faire  comprendre 

Lire la suite »

Fondation Vuitton : un beau flacon pour pour un art si peu « différent »

L’ouverture de la fondation Louis Vuitton, à Paris, dans le magnifique bâtiment de Frank Gehry, illustre l’intérêt récurrent des grands groupes de la mode et du luxe pour l’art contemporain. Financement d’expositions ! Collections ! Bourses ! Commandes ! Fondations ! Cependant, au-delà d’apparences souvent brillantes, l’originalité du contenu n’est pas toujours au rendez-vous. Ce

Lire la suite »

Un ministère pavé de bonnes intentions

Le ministère de la Culture n’a cessé d’intervenir en faveur d’une certaine idée de l’art contemporain. Difficile de nier qu’il a une responsabilité dans la perte d’appétence du public. Difficile aussi de ne pas lui imputer une contribution à l’affaiblissement considérable de la position de notre pays au niveau international. On imagine qu’avec le chômage

Lire la suite »

L’exception française est-elle vraiment une bonne idée ?

La France fait probablement davantage que ses voisins en faveur de l’art, ou plus précisément en faveur d’une forme d’art qu’on appelle, par abus de langage, art contemporain (AC). Mais, paradoxalement, l’horizon des artistes est ici, plus qu’ailleurs, bouché par une espèce d’enfermement dogmatique. Il y a là, une véritable exception française.  L’art contemporain, en France, c’est d’abord un réseau d’institutions artistiques, désertes et repeintes en blanc tous les deux mois. Ce sont des catalogues d’exposition

Lire la suite »